Avocat divorce et séparation à Lille et marcq-en-BarŒul

Maître Christine LEYMARIE , Avocat à Marcq-en-Barœul, près de LILLE, met sa disponibilité, son écoute et son expérience au service de ses clients.

Les différentes procédures de divorce

Aucun couple ne se ressemble : votre divorce sera nécessairement différent de celui des autres. Il est donc important d'appréhender le divorce et ses éventuelles conséquences financières en connaissance de cause, notamment sur le quantum d'une prestation compensatoire ou d'une pension alimentaire .

Maître Christine LEYMARIE  avocat en droit de la famille à Marcq-en-Barœul vous conseillera sur la procédure de divorce la plus adaptée à votre cas, en tenant compte de la jurisprudence appliquée par les Juges aux Affaires Familiales.

Le divorce par consentement mutuel :

Les époux s'accordent sur toutes les conséquences du divorce. Lorsqu'il y a peu de points de désaccords, les époux peuvent ne faire appel qu'à un seul avocat en divorce afin de minimiser le coût de la procédure.

Le divorce pour faute :

Bien qu'il soit le plus connu des justiciables, il est aussi le plus « risqué » en cas d'absence de preuve des griefs invoqués à l'encontre de l'autre conjoint. Seul un avocat en droit de la famille pourra vous conseiller utilement.

Le divorce sur acceptation du principe de la rupture du mariage

Cette procédure permet d'être assuré de divorcer. Elle suppose néanmoins que les 2 époux soient d'accord sur ce point. Le Juge tranchera sur toutes les autres mesures relatives aux enfants ou à une éventuelle prestation compensatoire.

Le divorce pour altération définitive des liens du mariage

Cette voie procédurale suppose que les époux soient séparés depuis au moins deux ans.

La séparation des concubins

En cas de séparation de concubins, seule une décision du Juge Aux Affaires Familiales permet de régler les droits de chacun des parents vis-à-vis des enfants : pension alimentaire , droits de visite et d'hébergement.

Il est fortement conseillé d'être assisté d'un avocat en séparation (bien que cela ne soit pas obligatoire) devant le Juge aux Affaires Familiales, surtout si votre ancien conjoint bénéficie déjà de l'appui d'un Conseil.

contactez-moi

Consultez également :

actualitésdécouvrez nos dernières actualités
  • Le 03 06 2016

    48 SI et recouvrement forcé

    Par arrêt en date du 13 avril 2016, le Conseil d'Etat a rappelé que le règlement des amendes forfaitaires majorées par voie de recouvrement forcé ne permettait pas d'apporter la preuve de la ...

     
  • Le 30 11 2015

    ALCOOLEMIE et nullité de procédure

    Par arrêt en date du 1er septembre 2015, la Cour de Cassation a rappelé l'obligation des Juges de procéder à la vérification du nom de l'organisme ...

     
Voir toutes les actualités